A+ A-
Institution Nationale des Invalides -
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker

Contacts utiles

> Chef du service de MPR :

Médecin en chef
J. LE GUILLOUX
Tel : 01 40 63 23 85

> Secrétariat Consultation :

Tel : 01 40 63 23 81
Fax : 01 40 63 24 31
secretariat-soins.externes@invalides.fr

> Secrétariat Hospitalisation :

Tel : 01 40 63 24 11 ou 24 12
(après-midi uniquement)
Fax : 01 40 63 24 31
secretariat.mpr-hospi@invalides.fr

> Consultation en Appareillage :

Aux Invalides :
Tel : 01 40 63 22 62

A Woippy :
Tel : 03 87 51 30 30

A Créteil :
Tel : 01 41 78 52 53

 

Médecine physique et de réadaptation (MPR)

Présentation et missions du service de Médecine Physique et de Réadaptation

  • La réadaptation est la mise en œuvre de tous les moyens permettant de lutter contre un déficit et de limiter au maximum les séquelles. Elle repose aussi, au stade des séquelles, sur un apprentissage d'une nouvelle gestualité et d’une réadaptation avec ou sans recours à un appareillage ou à d'autres aides techniques.
  • La réadaptation est une discipline qui a pour but de coordonner des moyens interdisciplinaires médicaux, paramédicaux, techniques et sociaux.
  • Le programme de prise en charge mis en place est personnalisé et élaboré à partir d'une pathologie, d’un handicap précis. Les objectifs à atteindre sont de stabiliser ou d’améliorer la capacité fonctionnelle et ainsi de permettre la réinsertion du patient  par la mise en œuvre d'un traitement, d'un soutien psychologique et d'une éducation appropriés.
  • Cette prise en charge pluridisciplinaire nécessite un plateau technique et une équipe spécialisée répondant aux critères de qualité définis.
  • La caractéristique principale de cette équipe est la synthèse collégiale qu’elle effectue régulièrement avec réajustements des projets thérapeutiques des patients qui participent activement ainsi que leur entourage dans l’avancée du projet.
  • Les pathologies relevant d'une réadaptation sont nombreuses : les pathologies traumato-orthopédiques, les pathologies rhumatologiques, vasculaires périphériques (amputation), neurologiques et neurovasculaires ou encore les grands brûlés. Les affections cardio-vasculaires et les insuffisances respiratoires chroniques font également l'objet de programmes de réadaptation et de ré-entrainement à l’effort.

Piscine

Mise à jour : 25 Novembre 2019
haut de page
bandeau-0bandeau-1bandeau-2bandeau-3bandeau-4bandeau-5